Joshua TREE

Côte ouest californienne

La découverte

« Au-delà des roches douces et claires, la promesse d’une beauté époustouflante. « 

Randonnez

tous niveaux

Campez

a Jumbo rocks

Escaladez

tous niveaux

Pourquoi visiter le Parc National de Joshua Tree?

Vendredi après-midi, Oliv est sorti un peu tard du travail.

Enoha a déjà fait la sieste et nous prenons la route sous une pluie battante.

La nuit tombe et le reflet des phares sur la route nous aveugle complètement.

Je me demande si ce weekend est une bonne idée.

Nous roulons des miles et des miles…

Au bout de 2h30, la pluie se calme, le macadam sec apaise la conduite.

Plus qu’une heure…

La noirceur de la nuit camoufle les paysages désertiques, ils ne s’offriront à nous que demain.

La pression est descendue.

Bien au chaud dans notre hôtel de Twentynine Palms, nous sentons que, là dehors, des trésors nous attendent… 

Au crépuscule,

Je ne sais pas par quel miracle nous avons passé une nuit si reposante. (Oui, vous vous souvenez, nous sommes parents…).

Le silence nous a envoyés bien loin dans les bras de Morphée.

Deux, trois muffins plus tard, nous sommes prêts.

Joshua Tree, nous voilà !

 

Premier stop à l’Oasis Visitor Center pour renouveler notre Pass annuel des parcs nationaux. Il s’agit du Pass Beautiful. ( Il est possible de l’acheter en ligne où dans la plupart des parcs nationaux.) 

Ludique également pour les enfants, le passeport des parcs à faire et à tamponner dans les Visitor Center des lieux que vous visitez.

 

Dans la file d’attente un Road Runner vient nous dire bonjour.

 

Avant de démarrer la visite, il faut que je vous prévienne… Heu comment dire, je suis une fan inconditionnelle de… Roches, de cactus, de lieux désertiques, d’immensités sauvages…

J’aime les ambiances que les nuages et les orages menaçant procurent à ces lieux infinis.

Tous ces critères sont incroyablement réunis ce weekend là, à Joshua Tree.

Merci dame nature !

Et désolé pour tous ces cactus, mais ils valent le détour !!!

 

Nous empruntons la Scénic Drive, route qui traverse le parc et qui regroupe la majorité des points de vue et des départs de randonnées.

Joshua Tree est un Parc National qui se visite très facilement.

Les "Joshua",

Direction Cholla Cactus Garden pour une petite balade au milieu des cactus et des Joshua (ou arbre de Josué), propre ou Sud Ouest de la Californie.

Un simple arrêt au bord de la route et quelques mètres à faire à pied. Enoha en plein apprentissage de marche, arpente fièrement les allées.

A l'aventure,

Ces magnifiques alvéoles sont de merveilleux nids pour les guêpes. Je suis bien contente que l’on soit en hiver !

Comme souvent, aux US, les sentiers sont accessibles aux enfants, aux personnes âgées ou personnes à mobilité réduite.

 

 

 

Changement de spot,

Les couleurs et les matières de ces plantes hostiles me fascinent. Elles semblent si douces…

Nous reprenons la route direction Jumbo Rock Campground.

Avis à tous les aventuriers, photographes, randonneurs et amoureux de la nature en général, camper dans le parc de Joshua Tree est très prisé.

Passer une nuit dans ce désert américain est une expérience inoubliable. 

Il y a 9 campings dont 6 « first come, first serve », autrement dit premier arrivé, premier servi. Le Campground de Jumbo Rock permet de planter la tente ou d’installer les caravanes et différents RV au pied des roches de granit, créant un décor cinématographique incroyable.

Ces paysages transportent bien loin même le temps d’un weekend.

La très sympa caravane de Docteur Mamour…

 

 

 

SKULL ROCK,

Nous atteignons Skull rock par un des sentiers du campground.

Ce rochers en tête de squelette, dans cette atmosphère orageuse, et ce brouillard naissant…bouhhh, j’adore !

Le parcours est agrémenté d’explications sur la faune et la flore.

La faille de San Andrea,

 

Le porte randonnée est idéal pour qu’Enoha profite aussi de ces lieux magiques.

Petite pause grignotage et c’est reparti pour Key views d’où l’on aperçoit la faille de San Andrea, Palm Spring.

La vue sur la vallée de Coachella, Salton sea (230 m en dessous du niveau de la mer) est incroyable.

Le point de vue est situé au bout d’un cul-de-sac et ne nécessite pas de marche. Accès facile donc pour les familles.

Barker Dam,

L’après-midi se poursuit à Barker Dam, boucle de 2 km, marche très facile. (Attention parking restreint).

Barker Dam est une retenue d’eau autrefois construite par les gardiens de troupeaux.

 

A la recherche des mouflons nous avons erré au milieu des rochers et des Joshua, sans l’ombre d’une bête à cornes… Deux beaux lièvres, bien trop rapides pour que je dégaine à temps, apaiseront gentiment notre soif de vie sauvage !

Atmosphère menaçante, l’orage nous guette en cette fin de journée.

Orage menaçant,

Les jambes se font lourdes avec titi sur les épaules, nous reprenons la route direction Twentynine par l’entrée Ouest.

Hidden Valley, Fortynine palms, Oasis of Mara, Indian Cove Nature Trail, Mastodon Peak… Le parc regorge de randonnées et de lieux magiques pour savourer des couchers de soleil uniques.

C’est à cette heure-là que les pierres vous offriront toutes leurs couleurs.

Nos dernières forces sont pour le resto du soir.

Si vous aimez les grillades et plus précisément les RIBS, arrêtez vous au Rib Co de Twentynine.

Spécialiste des grillades, je ne pensais pas qu’Oliv pouvait manger autant !

Une spéciale dédicace pour le cuisinier qui passe ses soirées dans la fumée du barbecue.

 

C’est le ventre bien tendu que nous rentrons à l’hôtel.

Le retour,

Dernière nuit dans le calme…  Le retour.

Le premier rayon de soleil traverse le rideau, nos valises sont déjà prêtes.

On the road again.

 

 

Dernier stop aux Outlets de Barstow en cette matinée bien ensoleillée.

Les Outlets sont en quelque sorte des magasins d’usine où l’on peut faire des affaires exceptionnelles en particulier les jours fériés où des remises additionnelles font flamber les porte feuille!

 

Fin du weekend, nous rentrons dans notre désert.

Joshua Tree restera dans nos esprits pour ses couleurs, son atmosphère paisible et dépaysante, ses immensités et son accessibilité.

 

Nous faisons toujours des choix pour suivre le rythme d’Enoha, c’est pourquoi nous n’avons pas fait toutes les balades, ni tous les points de vue. Cependant, ce que nous y avons vécu nous a comblé. Visiter ce parc en hiver était une judicieuse idée pour ne pas que le soleil nous brûle durant les balades.

 

Je vous souhaite une excellente visite et à très vite pour de nouvelles escapades !

Bon à savoir

Possibilité d’acheter le Pass Beautiful au Visitor Center

Acheter le passeport des Parcs Nationaux et faites le tamponner à chaque visite. Souvenir ludique pour les enfants.

Visiter le parc l’hiver peut être un très bon compromis avec des enfants en bas âge, les températures estivales peut s’avérer extrême.

Vous aimerez aussi ...