Monterey, Ca

Côte Californienne

 

Pourquoi visiter Monterey? 

 

Ou comment nous avons fêter Indépendance Day sur la Côte Ouest Californienne…

 

Il fait chaud, très chaud depuis quelques semaines dans notre désert Californien.

Les températures chatouillent les 45°C, tout est sec, le vent brûle. Nous avons donc décidé pour ce weekend du 4 juillet d’aller prendre un bon bol d’air frais!

Les Américains fêtent  Independence Day, nous ce que nous aimons particulièrement, c’est que c’est férié ! Et qui dit plusieurs jours de congés, dit vadrouille!

L’année dernière, nous profitions de ce long weekend pour découvrir San Francisco. Cette année, nous visiterons une petite ville, un tout petit peu plus bas sur la côte Ouest… 

 

Monterey.

 

Ready…

Let’ go!

5h30 de route nous séparent de notre destination.

Enoha a un léger rhume et nous espérons que le trajet ne sera pas trop long pour lui. Notre aventurier est habitué au long trajet mais son confort reste toujours notre priorité.

Suite à deux heures de jeux et de sourires, il s’endort… Je vis un rêve !

Ne me jetez pas la pierre, quel parent n’apprécie pas de faire de la route dans le calme, d’apprécier le paysage, et laisser le GPS énerver son mari?

 

 

Oliv éteint le moteur…

 

 

Nous sommes au pied d’une dune, sur la côte sauvage. Il fait… FROID!

30°C en moins. Pour dire vrai, quand on part en weekend à la plage au mois de juillet, on n’y pense pas. Mais il fait bel et bien très froid. Qu’importe, rien ne gâchera notre séjour.

Nous avons enfilés nos vestes et les pieds dans le sable nous respirons l’air marin. 

 

Que l’océan m’avait manqué.

 

 

Inspiration…

 

Il fait gris. Le FOG ne nous quittera pas du weekend. Cependant, il donne un charme fou à cet endroit.

Les couleurs, les odeurs, ce sable, cette atmosphère paisible, douce et sauvage…

Monterey fait parti pour moi de ces lieux qui inspirent. San Francisco m’avait procuré la même intensité.

 

 

Aquarium Bay Monterey

 

Visite de l’aquarium dès le lendemain matin.

Grâce à notre réveil humain, que nous remercions toujours lors de nos weekends, nous passons les portes du « Monteray Bay Aqarium » avant même l’ouverture.

Nous visitons dans le calme, dans un second temps, la foule envahira les lieux.

Même si notre coup de coeur reste sur l’aquarium de San Sebastian, en Espagne, celui-ci est extrêmement ludique.

Comme toujours en Amérique, tout est pensé pour les enfants: des jeux, des interactions, des parcours.

 

 

Je suis toujours fascinée par les graphismes que nous offre la nature. Se sont de véritables tableaux de matières et de couleurs qui naissent et meurent sous nos yeux.

 

 

Cannery Row & Pacific Grove

 

Après de longues heures, nous fuyons le monde de l’aquarium pour une petite virée sur les quais et la rue de Cannery Row, afin de flâner devant les anciennes conserveries de sardines qui ont fait les beaux jours de Monterey,

Cette ambiance chocolat chaud et bord de mer éveille les sens.

Galerie d’art, balade sur la jetée, lèche vitrine…

 

 

Notre hôtel est situé à deux pas du plus ancien phare de la côte Ouest, à Pacific Grove. Nous y passons la fin de journée.

Chanceux, nous observons au loin le saut d’une majestueuse baleine. (Une vraie).

 

 

Calme et reposant… Mon explorateur.

 

 

La 17 Mile Drive…

 

Wake up ! Le voyage n’est pas terminé.

Aujourd’hui,  nous empruntons la 17 Mile Drive. Cette route panoramique privée va nous permettre de rejoindre Carmel By the Sea dans un premier temps puis Big Sur. Elle est réputée pour son panorama fantastique et ses nombreux points de vue répertoriés sur une carte donnée au péage. Oui, emprunter cette route coûte quelques dollars, mais toute réflexion faite, vous ne les regretterez pas.  Point Joe, Bird Rock & Seal Rock, The Lone Cypress, Pescadero Point, Spanish Bay… C’est parti !

 

 

The Lone Cypress

 

 Cet incroyable et si photogénique cyprès est âgé de plus de 250 ans.

Extrêmement photographié en Californie, cet arbre solitaire est également protégé ! Devenu l’emblème du Pebble Beach Resort, les propriétaires en ont fait une marque déposée. Ce qui signifie que les photographies prises de cet arbre, ne peuvent pas être utilisées à des fins commerciales. 

Aahh ces américains…Fallait y penser…

 

La route est sinueuse. Nous passons dans des quartiers calmes. Les portails sécurisés en disent long sur les finances des propriétaires.

Les pins de Monterey  centenaires garnissent les jardins.

Puis, la côte se dessine…escarpée, sauvage, puissante!

 

Ces rochers et ces pins perdus dans le Fog m’inspirent milles légendes marines redoutables…

De nombreux navires se sont échoués et ont péris sous ses vagues fracassantes.

 

 

C’est à couper le souffle. 

 

Les plus beaux golfs de la planète surplombent les falaises.

Loin du côté bling bling de Los Angeles, les architectures des maisons de millionnaires se confondent avec la nature.

Je retrouve ce charme landais que j’aime tant. Et je rêve de m’asseoir des jours entiers derrières ces immenses baies vitrées face à l’océan.

Baleines, phoques, dauphins…Le froid protège surement cet endroit d’une horde de touristes.

 

 

Je me sens tellement bien… Enoha dort tout le trajet et nous avons la chance de pouvoir profiter de ces instants en amoureux.

 

 

Nous arrivons à la plus bohème et douce station balnéaire: Carmel by the Sea. La French touch est partout. Petit village charismatique, boutiques aux noms franco-américain, galeries d’art… Farniente, surf, et toujours ces magnifiques cyprès…

 

Je ne veux pas partir.

 

 

Big Sur & Bixby Bridge

 

Encore une fois, nous poursuivons notre route.

Direction Big Sur et Bixby Bridge que nous admirerons dans le brouillard, histoire de lui donner ce côté mystique qui ne nous a pas quitté ce weekend.

Il est bien là le charme du voyage. Ce que l’on voit d’un lieu compte tout autant que les rencontres que l’on y fait, que les moments que l’on y vit.

Découvrir un site très connu est une chose, le souvenir qu’on en aura en est une autre…Chaque voyage est nourrit de votre culture, de vos expériences et de vos rencontres.

Aucun voyage ne se ressemble, il n’y a rien de plus intime et personnel qu’un voyage. C’est un moment de vie personnel, introspectif, éphémère, addictif qui ne vibrera qu’à l’intérieur de ceux qui l’ont partagé avec vous.

 

Encore un beau weekend de découvertes et de détente.

 

C’est de nouveau le départ, la route nous attends.

Aujourd’hui nous remettons les shorts, mais j’emporte avec moi cette force et ce regain d’énergie.

 

Nous retournerons à Monterey quand Enoha sera assez grand pour prendre le bateau mais ça se sera une autre histoire.

 

Où que vous soyez, au froid ou au chaud, on vous embrasse !

 

Vous aimerez aussi ...